Les élèves de seconde TSI échangent avec un ingénieur en course automobile

(actualisé le ) par Sébastien DELEUZE

Les 84 élèves suivant l’enseignement d’exploration TSI des Lycées Léonard de Vinci et Jeanne d’Albret ont pu dialoguer autour de nombreuses thématiques à partir de la carrière d’un ingénieur spécialiste des moteurs (victorieux aux 24h du Mans, au Dakar, multiple champions du monde de Formule1)
Plus que de technique et de technologie, il fut question de comment réussir lorsque l’on a un projet en tête, comment faire qu’une équipe fonctionne et réussisse ?
Des valeurs de persévérance, de respect, d’humanité, d’écoute, de droiture ont été portées comme principales réponses.
Un message porteur pour nos élèves et nous tous en général.

Un petit résumé de ce qui fut dit ci-dessous :
Quelles sont les qualités attendues lors d’un recrutement ?
On cherche quelqu’un de motivé, qui montre qu’il est motivé, qu’il s’obstine. Passionné. Etre dynamique. Sur le temps, prouver que l’on est fiable, honnête, droit. Il faut persévérer. Envoyer des CV, ne pas hésiter à passer par des chemins détournés. Nouer des contacts, les répéter, se créer un réseau.

Comment faire et manager une équipe performante ? (expérience par 2 victoires aux 24h du Mans, 14 titres de champion du monde de F1, 3 Dakar)
Prendre du temps pour former une équipe, travailler dans la durée, ne pas attendre des résultats trop vite. Apprendre à connaître les gens, leur montrer de l’intérêt, du respect, de la bienveillance, être à l’écoute, les intégrer. Leur donner confiance et montrer que l’on a confiance en eux. S’assurer que les gens travaillent ensemble, en s’épaulant. Pour cela il faut qu’ils se connaissent, cohabitent, sachent leurs qualités et leurs défauts. Réunions de travail pour parler de chacun, des problèmes purement de relations. Créer des ambiances propices (poses ou activités annexes). Les partenaires doivent aider celui en difficulté et non profiter de ses difficultés pour en tirer partie. Fédérer une équipe vers un but à atteindre, éviter les individualités. Résoudre rapidement les tensions (discussion entre les personnes). S’assurer que tout le monde veut œuvrer vers un objectif commun (et non pour lui-même).
Respecter les méthodes et les formations de chacun. Anglais, Allemands, français, japonais ou italien n’ont pas la même culture de travail. En fixer une et demander à chacun d’essayer au mieux de s’y adapter.
Se séparer des personnes qui ne souhaitent pas aller dans le sens global du projet d’entreprise.
Il est difficile d’analyser pourquoi cela marche. Il est plus facile de comprendre, après-coup, ce qui fait que cela ne marche plus.

Une « dream team » peut elle perdurer ou est-elle vouée à disparaitre ?
La dream team est la réunion de :

  • presque tous les meilleurs éléments à tous les postes
  • le travail en harmonie vers le même but de tous ces gens

Théoriquement une équipe parfaite peut durer, toutefois dans la réalité : les gens vieillissent (peuvent se lasser, entrer dans une routine, ou partir en retraite), les gens ont des ambitions (profiter de sa réussite pour aller travailler ailleurs à des postes de plus hautes responsabilités, …). Il n’existe pas d’exemple d’équipes qui aient fonctionné plus de 12 ans environ (4 ans pour progresser, 8 ans au sommet)

Quelles sont les bases de l’innovation ?
Il est nécessaire de renouveler partiellement une équipe afin qu’elle ne végète pas. Il faut empêcher les gens de plonger dans un confort, modifier les méthodes de travail, les objectifs à atteindre et les moyens d’y parvenir. Ne pas avoir des équipes trop grandes, avec des lenteurs de gestions, administratives. Equipes resserrées, solidaires, personne pour pouvoir se cacher. Pouvoir travailler dans la sérénité (avoir de la marge pour essayer et parfois se tromper) mais aussi avec des objectifs chiffrés et des délais à respecter.

Quelles sont les qualités des grands pilotes et comment peuvent-ils motiver une équipe ? (Exemple : Michael Schumacher, Lewis Hamilton, Sébastien Loeb)
Humbles face aux équipes, respectueux de tous. Très bien élevés. A l’écoute de tous. Acceptent la critique, se remettent en cause. Exigeants mais reconnaissants. Respectent l’entreprise et son image. Pas de critique de l’entreprise et des Hommes en public. L’équipe est motivée pour tout faire pour réussir parce qu’ils respectent leur pilote et qu’ils ont confiance en lui.